Pour continuer sur ma première lancée, j’ai décidé de lire Les dix petits nègres d’Agatha Christie. Il était temps me direz-vous ? Eh bien oui effectivement, j’ai mis plus de deux décennies à lire ce chef-d’œuvre, et il était plus que temps pour moi d’y poser mes yeux.

Pour ne pas changer nos bonnes habitudes, un court résumé :

10 personnes qui à première vue n’ont aucun point commun se retrouvent ensemble sur l’Ile du Nègre. Cette banale coïncidence se transforme rapidement en cauchemar lorsqu’ils découvrent qu’ils sont tous accusés d’un crime. Progressivement, ils sont un à un assassiné. Mais que se passe-t-il sur l’Ile du Nègre ?

Honnêtement, il est difficile de rester objectif avec Agatha Christie. Tout d’abord parce qu’ayant déjà lu deux de ces œuvres que j’ai beaucoup aimées, je « connais » et « reconnais » son talent. Mais également aussi parce qu’ayant déjà été spoliée sur la fin, mes attentes étaient différentes. Ai-je été déçue ? Pas du tout ! Loin de là ! Néanmoins, si j’avais pu le lire sans en connaître la fin, je l’aurais fait sans hésiter.

Après, cette lecture s’est avérée très enrichissante. Pourquoi je considère Agatha Christie comme une génie ? Parce que son écriture est très intelligente. Lorsqu’on la lit en connaissant déjà la fin, on peut voir tous les indices qui SAUTENT aux yeux et qui sont nombreux de surcroît !

Le talent de Madame Christie se résume en sa capacité à écrire des phrases ambiguës. Lors d’une première lecture, on attribue un contexte à une phrase et celle-ci prend un sens qui nous éloigne de la vérité. Et c’est lorsque le ou la coupable est débusqué(e) que la phrase prend enfin son vrai contexte et s’avère être en réalité un indice pour trouver l’assassin. Et je dois dire que c’est assez frustrant mais aussi satisfaisant de pouvoir lire ce bouquin et découvrir tous les indices qui nous sont passés sous le nez. N’hésitez pas à relire ses livres, la lecture en sera même meilleure !

Les 10 petits nègres est le premier livre d’Agatha Christie que je lis et qui ne comprend pas le personnage d’Hercule Poirot. L’atmosphère est donc complètement différente, il ne s’agit pas d’une enquête mais d’une chasse. A l’Homme ? Ou aux animaux ? Difficile à dire. Peut-on trouver de l’Humanité à des hommes et femmes qui ont directement ou indirectement causer la mort de quelqu’un ? Dans cette atmosphère étouffante, la peur et l’angoisse font ressortir les instincts les plus primaires à ces hommes et femmes qui après avoir causé la mort, se voit à leur tour être la cible de la Faucheuse ? Ou du Faucheur ? A vous de le découvrir…

L’Histoire est sans surprise, très prenante. La peur vous envahit et vous pourrez parfois vous surprendre à éprouver de la sympathie à ces personnages qui, je le rappelle, ont tous causé la mort d’un individu directement ou indirectement. Leur crime ne sont néanmoins pas égaux entre eux, et certains sont à mon sens plus coupable que d’autres. Petite dédicace à Philip Lombard, personnage que j’ai beaucoup apprécié (non pas pour son crime) mais parce qu’il s’agit sans nul doute du plus perspicace de tous et du plus franc. Je tiens également à « saluer » toutes proportions gardées, le génie de l’assassin parce qu’il faut l’avouer, il a du talent. Cependant, ses motivations étaient franchement malvenues et j’ai trouver frustrant que la pareille ne lui soit pas rendue. Mais c’est peut-être ça le charme de ce type de lecture, tous les méchants ne sont pas forcément punis. D’ailleurs quand j’y pense, des trois livres que j’ai lu d’Agatha, je viens de constater qu’aucun n’a reçu la punition que leur crime mérite. Je me demande bien pourquoi …

Si j’ai un conseil aux futur(e)s lecteurs et lectrices qui ont cette motivation de découvrir l’assassin, partez du principe que tout peut être vérité ou mensonge. Sachez discernez-le faux du vrai. Et dernier indice qui peut s’avérer être un SPOILER pour certain donc à vos risques et périls, le génie de l’assassin ici se révèle être sa capacité à vous embrouiller l’esprit sans vous en rendre compte et même en prétendant faire l’inverse…

Bon courage à ceux qui décide de se frotter à Mr et Mme O’Nyme, le temps vous est compté. Saurez-vous vous échapper de l’Ile du Nègre ?

« Un petit nègre se retrouva tout esseulé
Se pendre il s’en est allé
N’en resta plus… du tout. »

 

white bird flying above body of water
Photo de Enrique Hoyos sur Pexels.com

2 commentaires sur « Les dix petits nègres d’Agatha Christie. »

  1. J’adore Agatha Christie et celui-ci fait partie de mes romans préférés ! La fin était vraiment inattendue et c’est vrai que c’est un plus de se lancer dans la lecture sans en connaître l’intrigue. Certaines personnes ne sont pas d’accord sur la résolution de l’intrigue et il y aurait des théories comme quoi le meurtrier serait une autre personne. Il y a même un livre qui a été écrit dessus !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui ?! Du coup, j’ai cherché sur internet ; je suis vraiment surprise de voir ça, moi je trouvais ça assez cohérent comme dénouement (même si j’avais « rien » vu venir) ! Faudrait que j’y jette un coup d’oeil ! Merci beaucoup pour l’info 🙂 !

      Aimé par 1 personne

Répondre à Babitty Lapina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s